Historique

Le hockey calaisien naquit pendant la guerre 1914-18, grâce aux militaires anglais. Ceux-ci cherchant un terrain, s’adressèrent au Président d’un club de football : Maurice Bia (le père d’André et l’arrière-arrière-grand-père de Victor, Louis, Oscar, Martin, Arthur…).

Les Anglais regagnant leur pays seront remplacés progressivement par des Calaisiens. Après quelques années passées sous les couleurs du Racing-club de Calais (l’ancêtre du C.R.U.F.C.), le hockey calaisien devenait en 1932, le Sporting-Hockey-Club de Calais. La guerre de 1939 arrêtait tout… Plus de joueurs et un terrain miné.

Reprise en 1945, sur le terrain « d’avant-guerre », celui de la Porte de Gravelines. Mais après quelques matchs, le propriétaire de l’endroit n’apprécie plus la présence des hockeyeurs et un beau dimanche, les joueurs de Calais et du Lille H.C., arrivant pour une rencontre, ne retrouvent plus le terrain, mais un champ labouré.

Il faut trouver une solution de remplacement et pendant quelques années les cheminots nous accueillent sur leur terrain de football de la rampe des Fontinettes. Ce n’est bien sûr pas idéal et nous déménageons pour le Champ de Courses du Beau-Marais où l’entretien assidu d’un gazon naturel nous permet de jouer dans d’excellentes conditions sur un, puis deux et presque trois terrains. Mais Peugeot s’implante sur les lieux et la ville nous aménage un emplacement dans l’enceinte de la Citadelle.

La Fédération nous obligeant à utiliser une surface synthétique, nous émigrons quelques années sur les terrains des villes voisines (Lille, Dunkerque, Gravelines) avant d’arriver sur les installations actuelles…

Yvan Bia


Ce que la réserve et la discrétion d’Yvan lui ont interdit de dire ici autrement qu’à demi-mot, mais sans lequel cet historique ne pouvait pas être complet, c’est que les Bia se sont succédé non seulement sur les terrains, mais aussi dans la vie et la gestion du club.
Maurice, André et lui ont ainsi assuré, de manière presque discontinue, la gestion ou la présidence pendant près de 60 ans jusqu’à ce que, par l’intermédiaire de Gérard, actuel président, et Alexandre, trésorier, les Boudry, l’une des autres grandes familles historiques ait décidé d’assumer la relève.
Il faut noter d’ailleurs que si les Bia tiennent encore le record familial, Gérard détient lui le record personnel avec 35 ans de présence à notre tête !

Les Bia, les Boudry et bien d’autres familles qui les suivent à une ou deux générations près, symbolisent et contribuent à perpétuer cet esprit de camaraderie, de corps et de sportivité qui caractérise notre club.

André Bia, formidable caricaturiste, a également laissé sa trace par l’intermédiaire de notre logo.
… Et l’histoire n’est pas finie !

 Eric Rogliano

Images et photos d'archives